Climat : « Il faut accepter l’horreur vraie de la situation »

Pour le chercheur australien Clive Hamilton, les hommes ont détraqué le climat de manière irréversible, mais ils refusent d’admettre cette évidence scientifique. Il décrypte les raisons de ce déni et, malgré son pessimisme, envisage l’après !

Clive Hamilton est professeur d’éthique publique à l’université nationale australienne Charles-Sturt. Il s’intéresse depuis une quinzaine d’années à la question du changement climatique.

Au pays des kangourous, on peut trouver de tout : un Premier ministre climato-sceptique et un penseur iconoclaste, les deux évoluant dans le même biotope desséché du bush. Clive Hamilton, diplômé de psychologie et de mathématiques, fondateur du think tank The Australia Institute, est très proche des milieux écologistes australiens. Il est l’auteur d’ouvrages remarqués consacrés au fétiche de la croissance économique ou à la surconsommation des pays occidentaux. Ses deux derniers ouvrages, traduits en français, secouent les neurones. Embarquement immédiat pour un voyage turbulent dans la psychologie des sceptiques et des écolos optimistes.

 

article en entier sur : http://www.terraeco.net/Clive-Hamilton-climat-horreur,54669.html